Rebecq : Luc Schoukens se réjouit d’avance de l’installation d’éoliennes


02 juillet 2019

La firme Engie Electrabel l’annonçait il y a quelques mois déjà : trois éoliennes pourraient bientôt voir le jour à Rebecq, le long de l’autorouteE429. Mais ce projet ne plaît pas à tous, à commencer par les riverains qui craignent déjà les nuisances sonores.

Pour le conseiller communal d’Ittre, Luc Shouckens, en revanche, l’installation de ces éoliennes ne peut être qu’une bonne chose : « À Ittre, nous avons créé une coopérative citoyenne Energ’ittre qui s’y attelle et la commune a approuvé un plan climat-énergie, affirme-t-il à La DH. Il se fait que dans l’étude du plan énergie-climat d’Ittre il est apparu que nous n’allions pas arriver à 40 % de réduction de CO2 sans l’éolien ». Toujours selon les informations de La DH, le conseiller communal estime qu’il est normal que les Rebecquois éprouvent des réticences mais que celles-ci s’estomperont largement une fois le parc éolien installé : « J’ai eu le témoignage de l’écoconseillère de la commune de Marbais. Un parc éolien de six machines était installé, il y a eu une demande d’extension de ce parc avec trois machines. Résultat de l’enquête publique : une réclamation ! », témoigne-t-il au journal.


« Négocier un parc éolien à dimension correcte, 2,5 MW par éolienne, avec une implication de la commune et des citoyens, et un retour financier pour tous les intervenants, me semble très adéquat », ajoute-t-il.

Maud Wilquin


Crédit Photo : Pixabay