A la recherche d’inspecteurs à Genappe et Nivelles

05 février 2019

Une campagne de recrutement vient d’être lancée par la police de la zone Nivelles-Genappe. L’objectif est de pourvoir sept postes dans les six prochains mois. Des offres d’emploi qui s’inscrivent dans l’optique d’une carrière réussie, flexible et au sein d’une zone qui a la cote ! Pour le constater, il suffit d’apprécier la baisse du nombre de vols en 2018 grâce notamment à la création d’un stand prévention vols lors d’événements de la zone, et le placement plus stratégique des lidars pour réduire les excès de vitesse dans les zones à risques.

Actuellement, une centaine de collaborateurs, policiers et civils confondus, travaillent sur les deux communes. La police recherche quatre inspecteurs pour le service d’intervention et de sécurisation, deux agents de quartier pour Genappe et Nivelles et un gestionnaire fonctionnel qui accompagne les policiers de terrain dans la gestion des PV’s. Un poste dédié vient également de voir le jour pour le pôle accueil, comme l’explique Carol Collin, directrice des ressources humaines de la zone locale : « Nous avons remarqué que les citoyens avaient besoin d’un contact encore plus personnalisé en cas de plainte. C’est pourquoi nous avons souhaité créer un service qui pourra prendre le temps d’accueillir les citoyens et de les accompagner au mieux dans leurs situations et leurs procédures administratives. »

De l’école de police à une opportunité de carrière

Cette vague de recrutement se destine aussi bien aux policiers qui souhaitent changer de zone, que pour des aspirants policiers qui sont actuellement à l’école de police. Sans oublier que la police recrute constamment, donc il n’est certainement pas trop tard pour y entrer.

La première étape est de s’inscrire pour la procédure de sélection. Si votre CV est retenu, vous devrez réussir une série de tests (cognitifs psychologiques, physiques) afin d’espérer entrer dans le cycle de 12 mois de formation théorique et pratique au sein de l’académie de police. Au terme de cette formation, un stage de six mois est généralement proposé avant que cela ne débouche sur une carrière.

Nivelles-Genappe, une zone très collaborative

Outre l’infrastructure récente et le stand de tir unique pour la région, les policiers de la zone travaillent dans un système d’entreprise libérée. « C’est une sorte de management collaboratif qui permet aux policiers de devenir de véritables acteurs de leur zone au lieu d’obéir à une hiérarchie. Le fait d’avoir son mot à dire est plus motivant et porte ses fruits au quotidien », poursuit Carol Collin.

Et qu’on se le dise aussi, la police propose des évolutions de carrière verticales (montée en grade) et horizontales (devenir maitre-chien ou spécialiste en maitrise de la violence, pouvoir changer de zone ou de sorte de job comme intégrer une équipe d’enquêteurs, d’agents de quartiers ou une unité de motards). Et le salaire est attractif.

Comment postuler ?

Si vous êtes intéressé(e) par l’un des postes à pourvoir, rendez-vous sur www.jobpol.be afin de découvrir les possibilités d’une carrière dans la police et de postuler pour l’une des places vacantes.

Et pour avoir un premier aperçu du travail de terrain, voici une vidéo plutôt convaincante :

 

Nicolas Boulart
Crédit photo : zone de Nivelles-Genappe